top of page
  • Photo du rédacteurSuzanne

Azrou : partager son petit déjeuner avec les singes.


Chère lectrice, cher lecteur, voici le premier article d'une longue série (espérons que notre inspiration suivra nos ambitions) de notre expédition au Maroc ! Dans cet article, nous partageons notre découverte du parc national d'Ifrane et comme nous voyageons en van, nos tips pour y passer une nuit des plus magiques. En route !


Comment y aller ?


Sur la route pour Merzouga et les dunes du Sahara, nous avons rejoint Azrou en deux jours depuis Casablanca.

Azrou est une petite ville au sud de Fès, à coté d'Ifrane et de son parc national : la grande forêt de cèdres... Cela vous parle ?


C'aurait pu être plus rapide évidemment mais Karl (le van) n'est pas du genre pressé et cela tombe bien car nous non plus !

Pour vous donner quelques repères, le parc se situe à 3h45 de Casablanca, mais seulement à 1h30 de Fès... Vous voyez où je veux en venir ? Parfaite escapade au vert lorsque vous visitez la superbe ville de Fès, sa médina, les tanneries, etc...


Revenons à notre roadtrip.

Ici, c'est vraiment un autre Maroc ! On a dépassé les plaines vertes (du moins, elles le sont au mois de mars), voilà que nous apercevons de grandes étendues de forêt et un sol qui semble plus minéral. La montagne qui commence !

L'architecture ne ressemble plus aux maisons marocaines que l'on connait et ici les toits sont pointus. Nous ne sommes pas des experts mais nous supposons que c'est pour faire tomber la neige en hiver... ?


En suivant notre GPS et park4night, nous avons bien failli céder à la facilité et opter pour une nuit en camping mais le volte-face s’est fait à l’unisson, lorsque nous avons compris qu’il eût fallu manœuvrer entre une bonne quinzaine de camping-cars suréquipés

(option paraboles et chaises de camping)... Ne vous méprenez pas, nous n'avons rien contre les chaises Quechuas, elles sont très confortables... Mais quand il y en a trop, c'est que nous ne sommes pas au bon endroit.

La propriétaire avec son grand sourire et un clin d'œil nous signale qu'elle nous a compris et que nous sommes les bienvenus si nous ne trouvons pas de spot qui nous convienne mieux.

Direction donc, un coin tranquille et sauvage en forêt !


Après avoir testé les limites de Karl sur un petit chemin off-road rocailleux au dénivelé ambitieux, nous avons suivi une petite piste qui s’enfonçait dans la forêt non loin du fameux Cèdre Gouraud (mais ça, nous ne le savions pas encore).

Comme le jour tombait rapidement, nous ne nous sommes pas aventurés loin dans la forêt et sommes restés à son orée.

Autour de nous, des arbres, des arbres, des arbres.

La nuit est noire et on entend les bruits de la forêt qu'aucun de nous ne sait identifier avec certitude... Une chose est sûre : nous dinerons à l'intérieur, dormirons tôt pour nous lever tôt et randonner.


J+ 1, 11h30, on est prêts pour la rando ! Oui, la nuit a été plus que paisible finalement...

Nous repérons une petite boucle à faire à pied, un endroit où garer le van pour ne pas le laisser isolé en forêt toute la journée, et c'est parti !


Le parking est touristique. Des singes font le spectacle et face à nous, le tronc d'un cèdre de presque 1000 ans malheureusement mort depuis une vingtaine d'années, ce qui ne lui enlève pas sa beauté. C'est le cèdre nommé Gouraud.



A ce moment là, cela nous fait presque peur : des marchants d'artisanat, des singes apprivoisés qui chipent de la nourriture des mains des visiteurs, ce n'est peut être pas l'immersion en pleine nature que nous espérions...


En réalité si ! Une fois engagés sur le chemin de randonnée, nous avons été seuls au monde toute la journée.


On vous la fait courte ?

Pas mal de pas, des moutons et biquettes, un gentil berger, un mini canyon d'une belle couleur ocre, des cèdres, des cèdres, des cèdres et aussi d'autres arbres ; une randonneuse très patiente, un apprenti photographe qui, osons le dire, ne sera jamais reporter pour National Geographic et un sandwich thon-tomate-kiri (ouais ouais, toi même tu sais) plus tard, nous finissions notre journée de rando.


La boucle que nous avons suivie était sans difficulté particulière et réalisable en 2h. Cependant, nous avons marché 4h... Devrait on alors plutôt parler d'une journée "balade" ?


Gardons ce débat pour plus tard, et passons plutôt à ce que nous retiendrons de cette journée :

Sans aucun doute l'odeur de la sève des cèdres qui rappelait le miel.

Les singes qui, aussi effrontés soient ils, sont si mignons...

Et THE spot qui nous décidera de continuer à prendre notre temps et rester une nuit de plus.


En effet, nous sentions que ce lieu nous réservait encore des surprises.


En parlant de surprises... Il nous faut encore récupérer Karl des griffes des singes qui règnent sur le parking : rétroviseurs et essuie-glaces à la "wanagain bistoufly" (comprenez : "sens dessus dessous").


Une douche, un dîner au feu de bois, des milliers d’étoiles… la soirée et la nuit ont été magiques.


Seuls au monde ? Pas tout à fait ! C’était sans compter notre invité du petit dej...

Bien moins agressifs que les singes de la veille, nous avons pris plaisir à observer notre nouvel ami toute la matinée. Il en a fait de même.


Nous avons décidé de ne pas le nommer car - qui serions nous pour nous l'approprier ? - mais nous vous l'assurons, les adieux ont été déchirants. Merci à toi, gentil singe du Moyen Atlas, tu as fait toute la différence.


Où dormir à Azrou ?


En van :

- Voici le camping victime de son succès, où nous n'avons pas dormi, mais dont les emplacements entre les cerisiers présageait une bonne nuit. A quelques minutes de route seulement du parc national. Super accueil de la gérante, nous vous le recommandons : Camping Amazigh

- Spot de rêve en pleine nature, facile d'accès pour n'importe quel van ou fourgon, au bord de la forêt enchantée : spot

Vous ne verrez pas forcément la route sur park4night mais pour y arriver c'est très simple. Avant d'arriver au Cèdre Gouraud, vous apercevrez un chemin sur votre gauche qui s'enfonce dans la forêt ... C'est par ici ! Nous nous sommes arrêtés légèrement avant le point sur la carte.


Besoin d'aide pour vous trouver un logement, créer votre itinéraire ou besoin d'un conseil ?


C'est là qu'intervient O Seu Mundo ! Nous pouvons vous aider !





Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page